Actualités

  • CHENILLES PROCESSIONNAIRES

    01.02.2016 CHENILLES PROCESSIONNAIRES

     



    Notre Commune, comme d’autres dans le sud de l’Ile-de-France, subit une invasion de chenilles processionnaires du pin.

    D’origine méditerranéenne, la chenille processionnaire a bénéficié du réchauffement climatique pour progresser vers le Nord, au rythme moyen de 4 km/an, durant la dernière décennie.

    Le front d’expansion de la chenille processionnaire du pin dans le sud du bassin parisien s’est ainsi déplacé d’environ 100 km vers le nord entre 1972 et 2009 (source : ministère du développement durable).

    Ces chenilles se nourrissent des aiguilles des pins, entraînant la défoliation des arbres qu’elles colonisent.

    Compte-tenu de leurs propriétés urticantes, elles peuvent provoquer des troubles (réactions allergiques) pour la santé humaine et animale.

    Les chenilles processionnaires du pin possèdent des poils urticants qui peuvent se détacher très facilement sous l’effet du vent ou lors d’un contact. Ces poils peuvent être transportés sur de longues distances. La survenue d’effets n’implique donc pas forcément d’avoir été en contact avec les chenilles.

    L’exposition aux poils urticants peut provoquer des effets :

    -          au niveau des yeux : conjonctivite

    -          au niveau de la peau : démangeaisons, rougeurs

    -          au niveau des voies respiratoires : gêne, voire asthme ou œdème de Quincke dans les cas les plus graves

    La Préfecture de l’Essonne (www.essonne.gouv.fr) apporte les recommandations suivantes :

    « Lorsqu’ils sont exposés à des nids de chenilles, il importe que les particuliers prennent des mesures de précaution et de prévention pour limiter leur exposition aux poils urticants :

    o   Ne pas les manipuler ni les toucher, porter des vêtements couvrants, éviter de se frotter les yeux

    o   Ne pas faire sécher le linge en extérieur

    o   Laver soigneusement les légumes du jardin

    o   Arroser la pelouse pendant quelques jours avant de la tondre pour que les poils urticants soient entraînés dans le sol

    o   Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint. Les munir de vêtements à longues manches, d’un couvre-chef et éventuellement de lunettes.

    Il est recommandé de consulter un médecin car certaines réactions allergiques peuvent se révéler violentes et évoluer vers un état de choc. »

    Enfin, il est recommandé de ne pas essayer d’enlever les nids soi-même.

    Il faut faire appel à un professionnel. Nous avons contacté différentes entreprises.

    Pour votre information, l’entreprise d’espaces verts « Vert Ambiance » installée dans notre Commune, rue de la Mare aux chanvres, pratique cette intervention (échenillage mécanique et incinération des cocons dans une unité de traitement) avec un tarif très concurrentiel.

     Il y a urgence à intervenir car la douceur climatique actuelle va accélérer et anticiper les processions annuelles de chenilles qui commencent au printemps.

     



    Vous trouverez de plus amples informations sur les sites de :

    La préfecture de l'Essonne

    ARS ile de France

    INRA

    France chenilles 



Retourner à la page précédente